Bon à savoir sur l'excursion mini croisière constantine collo beni said

A propos du déjeuner « Shan el bahria » du pêcheur

 Dans la tradition des familles colliotes appelés, aussi Collins, le déjeuner de la famille des pêcheurs (du simple Wayoun au Rais) est à base du filet du jour. Par beau temps, le déjeuner est composé d’une salade algérienne aux sardines. Il peut s’agir, aussi, de pâtes avec du poisson blanc ou du célèbre bouillabaisse.  Un régal pour tous les âges.                                                                                                                                                                               Ce repas est agrémenté de fruits de saison. Soda et eau minérale seront servis.                                                                                                                                              Si les conditions météorologiques le permettent, ce déjeuner est pris en plein-air.                                                                                                                                               

A propos de la randonnée pédestre                                                                                       

Une fois arrivés à Collo, nos invités seront installés à la plage Ain Doula en plein centre – ville. Une collation de bienvenue leur sera servie (café/thé/jus/ eau/ gâteau).    Après la collation, les amoureux de la marche à pied seront invités à une randonnée de 2 h de temps.                  La randonnée est une sortie citoyenne. Une partie de cette sortie se déroulera sur le mont de Dambo, au pied de Sidi Achour avec une superbe vue panoramique de la mer.  Elle est dédiée aux actions de solidarités engagées par les populations locales pour la préservation de la flore et de la faune du mont Dambo. La randonnée est coupée par une petite halte de récupération aux Ghrof.                                                                                     Le niveau de difficulté de cette randonnée est de 7/10 à cause des fortes nivelées – et +

Tracée de la randonnée                                                                                                                                          

9h 00 départ par bus à la sortie de la ville de Collo, Ain Zida, Ville dont les vestiges remontent au IIème siècle de notre ère.   Ain Zida est une ancienne cité habitée par une tribu berbère venue de Tlemcen. Elle a donné à Collo, le saint patron de la ville : Sidi Achour dont le mausolée surplomb le mont de Dambo, à 360 marches.  9 h 30 et après une halye à Thatwa, entame de la randonnée de 2 h avec une pause aux Ghrofs.  

La mini croisière

A la suite de la randonnée et d'une pause des près de 2 h sur l'une des plus belles plages du sud de la Mediterranée, retour de Béni Said à Collo par bateau pêcheur avec  Raïs Ayeche. Une mini croisère durant laquelle nos invités assisteront à une partie de pêche.

A propos de Collo de la période médiévale                                                                                                      

L’histoire de Collo remonte au moins à l’an 530 AC. Collo fût un prospère comptoir phénicien. La cité dans des traces des remparts sont toujours apparentes garde à ce jour quelques vestiges de la période médiévale. A l’époque,  le pays de Collo était constitué de 4 villages :  El djerda, Bir El kaid, Bir Ettouil et El Azzouline. Chaque village avait au moins deux entrées. A l’une des entrées se trouvaient un puit pour alimenter les maisons des cités.                                                                                                                                                                                                                                                 Les turcs avaient érigés sur les traces d’une ancienne nécropole une mosquée « Djamaa el Kebir ». On raconte que c’est Ahmed Bey el Kolli, bey de Constantine, qui en fut l’initiateur.                                                                                                                                                                                                                         Début des années 1930 c’est un entrepreneur de la localité, Boukhemiss Chetti qui le consolida et en rajouta les escaliers de la tahtata et la Sedda. Djemaa el Kébir se trouve à l’une des entrées du village El Djerda.  A quelques de Djemaa El Kebir, à mi- chemin entre El Djarda et Bir Ettouil les français avaient construit l’Eglise Saint André dont l’édifice est toujours présent.